admirablement


admirablement

admirablement [ admirabləmɑ̃ ] adv.
• 1422; de admirable
D'une manière admirable, merveilleuse. merveilleusement, parfaitement. « Une rivière aux eaux admirablement claires » (A. Gide).

admirablement adverbe De façon admirable : Une jeune fille admirablement faite. Très, extrêmement : Ils s'entendent admirablement bien.admirablement (synonymes) adverbe De façon admirable
Synonymes :
Contraires :
Très, extrêmement
Synonymes :

admirablement
adv. D'une manière admirable.

⇒ADMIRABLEMENT, adv.
A.— D'une manière admirable, qui suscite ou mérite l'admiration.
1. [En parlant de la manière d'être d'une pers., état ou résultat d'une action difficile, etc.] :
1. On trouva généralement que Maxime était admirablement fait. Dans son geste de refus, il développait sa hanche gauche, qu'on remarqua beaucoup.
É. ZOLA, La Curée, 1872, p. 545.
2. Elle était debout, un porte-plume derrière l'oreille, donnant des ordres à deux garçons de magasin qui rangeaient des pièces d'étoffe dans des cases; et elle lui apparut si grande, si admirablement belle avec son visage régulier et ses bandeaux unis, si gravement souriante dans sa robe noire, sur laquelle tranchaient un col plat et une petite cravate d'homme, qu'Octave, peu timide de sa nature pourtant, balbutia.
É. ZOLA, Pot-Bouille, 1882, pp. 15-16.
3. Mme de Mortsauf consent bien vite, semble-t-il, à parler le langage de l'adultère; la transition n'est pas ménagée. Stendhal l'eût admirablement réussie. Et il y a des paragraphes ridicules d'enflure et d'outrance.
J. GREEN, Journal, 1934, p. 207.
2. [Plus partic. en parlant d'une manière de s'exprimer par la parole, le chant, les arts plast., etc.] :
4. Aussi la vraie secte d'Épicure faisait-elle consister la sagesse à savoir trouver un profond repos, à couvert de tous les vents et de toutes les vagues du monde. C'est ce que Lucrèce a si admirablement exprimé, lorsqu'il parle de ce retour sur nous-mêmes et de ce plaisir égoïste que nous éprouvons quand, du haut d'un rocher, nous considérons la mer en furie et des vaisseaux prêts à s'engloutir : ...
P. LEROUX, De l'Humanité, t. 1, 1840, p. 73.
5. Relu Les Confessions de saint Augustin. La frénésie des sens, il semble l'avoir vaincue d'un coup, après sa conversion. Il parle admirablement de cette chaîne terrible qu'il traînait après lui avec délices.
J. GREEN, Journal, 1943, p. 7.
B.— Lang. parlée ou peu soutenue. [Notamment avec un verbe d'état] Superl. de très bien :
6. Nous sommes ici admirablement, si bien que nous ne savons guère quand nous en partirons : ma femme est ravie, gaie, émerveillée, heureuse, bien portante. C'est une charmante hospitalité.
V. HUGO, Correspondance, 1831, p. 493.
7. En certains jours, ils ne parlaient pas. Quelquefois ils causaient; mais ils s'entendaient admirablement sans rien dire, ayant des goûts semblables et des sensations identiques.
G. DE MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 2, Deux amis, 1883, p. 187.
Rem. Avec être l'adv. s'emploie aussi directement apr. le verbe :
8. L'abbé souleva contre elle l'une de ses pantoufles, s'appuyant, pour l'équilibre, à un fauteuil de paille dont le coussin gardait la forme de son dos. — Vous êtes admirablement, ici, pour travailler, fit Augustin. Vous êtes un heureux.
J. MALÈGUE, Augustin ou Le Maître est là, t. 1, 1933, p. 263.
Prononc. :[]. Enq. ://.
Étymol. ET HIST. — 1422 (COURCY, Hist. Grèce, Ars., f° 253a ds GDF. Compl. : admirablement pource qu'ils estoient ennemis de la loy); 1468 (CHASTELLAIN, Chron., Advertissement au duc Charles, VII, 306, éd. Kervyn ds QUEM. t. 1 1959 : Admirablement grande).
Dér. de admirable 2; suff. -ment2.
STAT. — Fréq. abs. litt. :999. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 1 460, b) 1 937; XXe s. : a) 1 243, b) 1 216.
BBG. — BÉL. 1957. — LAV. Diffic. 1846.

admirablement [admiʀabləmɑ̃] adv.
ÉTYM. 1422; de admirable.
1 D'une manière admirable. || Une femme admirablement belle. Merveilleusement, parfaitement. || Elle joue admirablement du violon. || Un travail admirablement exécuté, réussi. || Il écrit admirablement. || Il parle admirablement de…
1 L'expression au XVIIe siècle est d'une justesse, d'une exactitude merveilleuse, admirablement ajustée à la pensée.
Émile Faguet, XVIIe s., p. 384.
2 Comment Wagner ne comprendrait-il pas admirablement le caractère sacré, divin du mythe, lui qui est à la fois poète et critique ?
Baudelaire, Œuvres, t. II, p. 495.
3 (Barrès) Très soucieux de sa personne et toujours admirablement vêtu, avec tout à la fois une grande élégance et une sorte de négligence apprêtée.
Gide, Feuillets d'automne, L'enseignement de Poussin, p. 190.
4 (Ils) veulent se rendre compte par eux-mêmes du texte admirablement retors (…) si peu aisé à suivre, le plus souvent impossible.
Henri Michaux, Face aux verrous, p. 47.
2 Superlatif de très bien. || Nous sommes admirablement installés. || Ils s'entendent admirablement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • admirablement — ADMIRABLEMENT. adv. D une manière admirable. Cet ouvrage est admirablement beau. Il peint admirablement bien. Il chante, il danseadmirablement …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • admirablement — Admirablement. adv. d Une maniere admirable. Cet ouvrage est admirablement beau. il peint admirablement bien …   Dictionnaire de l'Académie française

  • admirablement — Admirablement, Admirabiliter, Cic …   Thresor de la langue françoyse

  • admirablement — (a dmi ra ble man) adv. D une manière admirable. Il s est conduit admirablement, il s est admirablement conduit. Femme admirablement belle. La plaisanterie sert admirablement l orateur. •   Ces deux adverbes joints font admirablement, MOL. Femmes …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ADMIRABLEMENT — adv. D une manière admirable. Cet ouvrage est admirablement écrit. Il peint, il chante, il danse admirablement bien, admirablement …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ADMIRABLEMENT — adv. D’une manière admirable. Cet ouvrage est admirablement écrit. Il peint, il chante, il danse admirablement bien, admirablement …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • admirablement — ad|mi|ra|ble|ment Mot Agut Adverbi …   Diccionari Català-Català

  • admirablement — adv. admirablamin (Villards Thônes), admirablyamê (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • merveilleusement — [ mɛrvɛjøzmɑ̃ ] adv. • merveillusement 1080; de merveilleux 1 ♦ Vx Extraordinairement, étonnamment. « c est un sujet merveilleusement vain [...] que l homme » (Montaigne). 2 ♦ Mod. Admirablement, parfaitement. Il se porte merveilleusement bien, à …   Encyclopédie Universelle

  • bien — 1. bien [ bjɛ̃ ] adv. et adj. • Xe; lat. bene ♦ Compar. de bien. ⇒ mieux. I ♦ Adv. 1 ♦ Adv. de manière (opposé à 2. mal) D une manière conforme à une norme (esthétique, intellectuelle, morale, sociale, technique...), à ce que l on peut attendre.… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.